HOMMAGE A GASTON COUTE
EAN13
9782365160476
Support
CD 12 CM LP
Durée
130:00
Nombre de pistes
35
Poids
63 g
Largeur
140 mm
épaisseur
5 mm
Hauteur
126 mm
Nombre d’unité
25
Date de publication
2012-10-09

Hommage

LE PETIT CREME,

LE PETIT CREME,

Gaston COUTE,

Bernard GAINIER

Offres

Hommage à Gaston Couté - 100 éme anniversaire -( Collection Voix et Poésie ) Père « de tous les Brassens »-Gaston Couté est né à Beaugency dans le Loiret, Son père était meunier au Moulin de Clan, au hameau de Roudon.Adolescent, il commence à écrire ses premiers poèmes, dans lesquels il porte un jugement sans complaisance sur le monde paysan qui l'entoure. Pour s'exprimer, il emploi le patois beauceron, il célèbre tout ce qui touche la nature avec ses beautés et ses bienfaits, tout en dénonçant avec force les riches fermiers qui exploitent les journaliers. Il fustige également les hypocrisies sociales et les faux bons sentiments...1898 : devenu reporter au " Progrès du Loiret ", il publie ses premiers poèmes dont " Le champ de Naviots ". En Octobre de cette même année, il monte à Paris : premiers cabarets Boulevard Rochechouard, puis " L'Ane Rouge " avenue Trudaine et " Les Noctambules " où il rencontre Jehan Rictus, l'auteur des " Soliloques du pauvre ". D’autres célèbres cabarets Montmartrois l’accueilleront, " Les Funambules "," Le Carillon " etc… Avant de connaître le succès, l’un de ses premiers cachets artistiques fut pourtant... Un p’ tit crème !!!1899 -1900 : il n'a pas vingt ans et il écrit ses plus beaux poèmes dont Le Christ en bois ou encore Les Gourgandines. Il prend souvent alors le pseudonyme de Pierre Printemps ou de Gaston Koutay.1902 : période de succès dans les cabarets. Il rencontre notamment Poulbo, Modigliani, Picasso, etc... au " Lapin Agile ", l’un des plus célèbres cabarets Montmartrois.1910 : il collabore aux revues "la Barricade" et "La Guerre Sociale" avec des chansons d'actualité.Il meurt en 2011 à 31 ans.CHANSONS DU P'TIT CREME 1 LA DERNIERE BOUTEILLE 3' 05 2 L'AMOUR ANARCHISTE 3' 00 3 LE DERAILLEMENT 2' 20 4 A L'AUBERGE DE LA ROUTE 3' 15 5 LE FONDEUR DE CANONS 2' 35 6 SUR LA GRAND'ROUTE 7 LES CONSCRITS 3' 40 8 LA PAYSANNE 5' 10 9 LE PETIT QUI PLEURE 2' 30 10 LE PATOIS DE CHEZ NOUS 4' 05 11 LA JULIE JOLIE 3' 15 12 VA DANSER 4' 50 13 EN REVENANT DU BAL 2' 55 14 LES CAILLOUX 15 LES TÂCHES 4' 25 16 CHANSON DE BRACONNIER 3' 05 17 LE DEUIL DU MOULIN 3' 30 18 LE TOURNEVIRE AUX VAISSELLES 4' 35 19 SUR LE PRESSOIR 4' 15 20 LA CHANDELEUR 3' 15 21 SAOUL MAIS LOGIQUE 3' 50 TEXTES LU PAR BERNARD GAINIER 1 LES ELECTEURS 2 LE FOIN QUI PRESSE 3 LE CHRIST EN BOIS 4 LE CHARRETIER 5 LE DISCOUS DU TRAINEUX 6 MONSIEUR IMBU 7 LE GAS QU'A MAL TOURNÉ 8 LES GOURGANDINES 9 L'ODEUR DU FUMIER 10 L'AUTOMOBILISTE 11 LES BORNES 12 L'ENFERMÉE 13 DANS LE JARDIN DU PRESBYTÈRE 14 COMPLAINTE DES RAMASSEUX D'MORTS
# Nom Durée Version
1 La dernière bouteille 03:08
2 L'amour anarchiste 03:01
3 Le déraillement 02:19
4 A l'auberge de la route 03:19
5 Le fondeur de canons 02:42
6 Sur la grand'route 02:42
7 Les conscrits 03:38
8 La paysanne 05:03
9 Le petit qui pleure 02:31
10 Le patois de chez nous 04:08
11 La Julie jolie 03:16
12 Va danser 04:03
13 En revenant du bal 02:55
14 Les cailloux 03:33
15 Les tâches 04:27
16 Chanson de braconnier 03:05
17 Le deuil du moulin 02:23
18 Le tournevire aux vaisselles 04:33
19 Sur le pressoir 04:17
20 La chandeleur 03:16
21 Saoul mais logique 03:49
1 Les électeurs 04:15
2 Le foin qui presse 03:42
3 Le Christ en bois 03:04
4 Le charretier 02:23
5 Le discours du traineux 02:04
6 Monsieur Imbu 05:07
7 Le gas qu'a mal tourné 02:49
8 Les gourgandines 06:10
9 L'odeur du fumier 02:21
10 L'automobiliste 02:56
11 Les bornes 04:11
12 L'enfermée 02:39
13 Dans le jardin du presbytère 02:16
14 Complainte des ramasseux d'morts 03:31
S'identifier pour envoyer des commentaires.